Nous sommes partis avec l'aide de l'agence "évasion en Mongolie" pour un journée au parc de Hustai.

A 2h en voiture de UB, nous avons pu voir des chevaux de Przewalski (Thakin en mongol).

Le Cheval de Przewalski (selon wikipédia):

Vers 1977, il y avait seulement 300 animaux vivant en captivité à travers le monde. Des programmes d'échanges de reproducteurs et d'expansion de la population ont alors été mis en œuvre par des zoos ou des fondations, et au début du xxie siècle, l'espèce compte environ 1 800 individus.

Des projets ayant pour but de ramener l'espèce en Mongolie et de la relâcher dans la nature commencèrent à voir le jour. En 2010, trois opérations ont déjà été menées en Mongolie.

La « Fondation pour la préservation et la protection du cheval de Przewalski », créée aux Pays-Bas en 1977, amena les premiers animaux en Mongolie, en 1992, dans le parc national de Hustai. Il y en a eu 84 relâchés jusqu'en 2004. Les animaux amenés en Mongolie ont d'abord suivi une assez longue acclimatation, dans de grands enclos, avant d'être définitivement relâchés. En 2008, cette population comptait « 192 individus dans 24 harems».

Une seconde introduction a été menée dans le site de Takhin Tal (Gobi B) par l' International Takhi Group (ITG). « Entre 1992 et 2004, 90 chevaux nés en captivité ont été transportés en Mongolie. Trois autres mâles ont été transférés du parc national de Hustai en 2007. Il y a actuellement [en 2008] 111 chevaux en liberté dans neuf groupes au sein de cette population».


Fruits de ces diverses opérations, il y avait fin 2007 environ 330 chevaux vivant en liberté en Mongolie : 200 dans le parc national de Hustai, 110 dans le Gobi, et plus de 20 à Khomiin Tal (Mongolie occidentale).

SI vous voulez en voir en France, il y a même eu un programme de réinsertion dans le cause Méjean:

L'association française Takh a organisé une troisième opération de réintroduction à partir de sa création, en 1990. Des animaux provenant de divers zoos ont été placés en semi-liberté en Lozère, sur « le Causse Méjean, plateau calcaire traditionnellement tourné vers l'élevage du mouton », formant le « troupeau du Villaret», toujours actif. Après dix ans de préparation à la vie sauvage, « 22 fondateurs […] ont été transportés avec succès en 2004 et 2005» dans le Khomiin Tal, près du parc national de Khar Us Nuur.

Nous avons donc réussi au cours de cette journée à approcher 3 individus :

hustai26.JPG

Nous avons aussi pu voir d'autres animaux comme des cerfs, des marmottes et ce magnifique aigle royal qui nous a survolé pendant la pause pique-nique :

hustai64.JPG